PUB
PUB

LES VOITURES CELEBRES DU POUVOIR EN RDC

Le pouvoir a ses symboliques, notamment, le fauteuil de fonction, les résidences et les voitures. A travers l’histoire de la RDC, certains véhicules se sont rendus célèbres pour avoir transporté des hommes illustres. Tout comme la funeste Cadillac Lincoln qui transportait le Président Kennedy lors de son assassinat ou la papamobile du pape Jean Paul II à bord duquel il attrapa la balle du Turc Agsa, on ne peut donc relater l’histoire de la République Démocratique du Congo sans évoquer ces voitures qui ont eu le bonheur et le destin de transporter des hommes célèbres.


LA PREMIERE VOITURE EN RDC
Le véhicule le plus célèbre de la RDC reste la première voiture introduite au Congo en 1904. Elle a transporté Monsieur Fisher, le représentant du roi Léopold II, responsable territorial basé à cette époque dans la capitale de Boma. Ce fut également la première voiture en Afrique centrale. Cette voiture dont l’épave constitue un monument touristique à Boma est un patrimoine national qui attire des nombreux touristes.
LA COCCINELLE DE LUMUMBA
Lorsqu’on raconte l’histoire tragique de la fin de Patrice Emery Lumumba, on ne met pas souvent l’accent sur sa voiture. Une Coccinelle qui devrait le conduire de Léopoldville à Stanleyville. Il traverse le Kwuilu en passant par Bulungu et Mangai. Plus tard, les soldats de Mobutu qui débarquent du bac vont le rattraper sur l’autre rive et vont le ramener à Port Francquis. Mais ce qui est frappant dans cette histoire, c’est tenter d’aller de Léopoldville à Stanleyville par véhicule et quel véhicule ? Une voiture VW. Ce que les routes, bien qu’en terre battue, étaient bien entretenues. Aujourd’hui l’épave de cette V W repose dans la résidence familiale des Lumumba, sise boulevard du 30 Juin.
LA CHEVROLET IMPALA DE MOISE TSHOMBE
‘’Le roi du Katanga’’ avait comme voiture officielle une américaine de marque Chevrolet du type Impala. Ce véhicule construit par Général Motors vers la fin des années 50 apparait comme un coupé sport. Le Chevrolet Impala est défini comme un véhicule prestigieux, une option sportive coupé et décapotable avec six feux arrière. Un style classique qui est devenu sa marque. Le nom vient de l’antilope africaine Impala. La voiture de Moise Tshombe a été réhabilitée par un autre Moïse, Katumbi Tshapwe, gouverneur du Katanga en 2010. Elle est entreposée au gouvernorat à Lubumbashi.

LA CADILLAC DU MARECHAL MOBUTU
Le Président Mobutu avait du goût et aimait les voitures de luxe. Sa collection allait des grosses américaines comme des Cadillacs aux pièces uniques des Mercedes Benz. Il avait aussi une collection des Mercedes 1.000 qui étaient rares en circulation dans le monde, et aussi des Mercedes limousines avec trois portières de chaque côté. Certaines de ces voitures de luxe ont été transportées à Kigali comme butin de guerre à l’entrée de l’Afdl. Mais les derniers souvenirs du Maréchal sont surtout marqués par la Cadillac qui l’a conduit à l’aéroport de Ndjili pour son dernier voyage à destination de Gbadolite, alors que les soldats de l’Afdl s’approchaient de Kinshasa. Cette voiture sera ramenée au centre logistique du camp Kokolo ainsi que le char qui l’accompagnait. A l’instar d’autres souvenirs du Marechal Mobutu comme la résidence du Mont Ngaliema, de Kawele ou de la Nsele qui ne sont que des ruines, cette voiture qui devrait faire partie du patrimoine historique de la RDC a été cannibalisée. Il n’en reste que la carcasse.

LA JAGUAR VERTE DE YA TSHITHSI
L’opposant historique au Marechal Mobutu n’avait pas l’habitude de circuler à Kinshasa. Ils passait ses journées terré dans sa résidence de l’avenue Pétunias, dans le quartier résidentiel de Limete, écoutant les informations grâce à son vieux poste radio, tout aussi symbolique qu’historique. C’est là où toute la classe politique congolaise ainsi que les diplomates allaient le chercher pour consultation. Mais à chaque fois que la Jaguar couleur vert-citron se pointait dans les rues de la capitale, toute la ville était alertée. Ce qu’il y avait un rendez-vous politique important. Tshisekedi n’avait presque pas changé de véhicule pendant toutes ces années de résistance. Cette voiture était de marbre. Comme son maitre, elle était tout un symbole. Symbole de durabilité, de constance, de résistance. La Jaguar de Ya Tshitshi qui est témoin de nombreuses négociations politiques dans ce pays se repose désormais derrière l’ancienne bibliothèque de l’Ecole Nationale d’Administration qui est devenue propriété de la famille Tshisekedi. Un repos bien mérité lorsqu’elle attend les sirènes du cortège de Félix Tshisekedi sur le boulevard du 30 Juin.

LA JEEP MERCEDES DE MZEE
Une autre voiture célèbre du pouvoir est la jeep de commandement de Mzee Kabila. Une Jeep Mercedes grise, butin de guerre qu’il a obtenu à l’entrée de l’Afdl. Cette voiture aurait appartenu au célèbre journaliste Kinkiey Mulumba, après que celui-ci, dernier Ministre de communication de Mobutu, ait traversé le fleuve Congo en pirogue pour sauver sa peau, après un camouflage dans une bringuebalante vielle Mazda d’un collaborateur. Les nouveaux maitres des lieux s’étant servis des villas, voitures et mêmes des gardes robes des mobutistes. La ‘’bête’’, comme aimait l’appeler Kinkiey Mulumba, aura connu plus de gloire et d’honneur avec Mzee qu’avec son propriétaire.

LA JEEP MERCEDES BLANCHE DE JEAN PIERRE BEMBA
Une autre voiture qui a marqué l’histoire de ce pays, c’est la Jeep Mercedes de Jean Pierre Bemba, alors Vice-Président de la République. Cette voiture a subit le baptême de feu entre la garde de Jean Pierre Bemba et les soldats de Kabila lors des affrontements qui ont suivi la proclamation des résultats des élections présidentielles de 2006. La jeep sera stationnée pendant plus de dix ans qui correspondent à l’emprisonnement de Bemba à la CPI. Lors de son retour au pays après sa libération, on a vu cette Mercedes avec auvent réapparaitre pour transporter triomphalement son maître, comme un cheval blanc.

LA JEEP MERCEDES NOIRE DE JOSEPH KABILA
La Mercedes de Mzee aura inspiré Kabila fils. Il s’en est procuré une collection, toutes de couleur noire. Seule la décoration intérieure les distingue. Avec l’évolution de la technologie, elles sont encore plus belles et plus modernes. Elles sont stationnées dans différentes villes du pays que le Raïs visite fréquemment. Le plus souvent, il est lui-même au volant. La « bête » est devenu le symbole de réussite et d’appartenance à la jet-set à Kis. Un kabiliste ou une stars digne de son nom doit l’avoir dans son charroi automobile.
Il est vrai que Kabila fils et Mobutu ont beaucoup de choses en commun. Ils ont les mêmes prénoms ; ils sont tous militaires ; Ils sont arrivés au pouvoir trop jeunes ; Kabila s’est appuyé sur certains collaborateurs de Mobutu comme Mokolo wa Pombo, Kengo wa Dondo, Koyagialo, Vunduawe, etc., pour asseoir son pouvoir ; ils sont les deux Présidents qui sont restés longtemps en fonction; mais surtout, ils aiment le volant. Leurs épouses aussi. Bobi Ladawa a donné son nom à la petite Mercedes 190 qu’elle a fait entrer au Zaïre la première et qu’elle aimait bien conduire. Quant à Olive Lembe, elle a séduit les Congolais au volant de ses 4X4 dont elle boxe le volant comme un homme. Les rumeurs de Kinshasa racontent que c’est en poursuivant sa jeep arrachée par un commandant de la garde présidentielle à l’époque que son chemin va croiser celui de Joseph Kabila.

LA BMW DE KING KESTER
Il n’était pas un homme politique, mais il s’était autoproclamé roi à sa manière. Et il tenait à faire vivre son royaume. King Kester Emeneya a une princesse, sa fille Afiniko, la fille du roi, la fille de Sa Majesté. Il s’est investi à construire son château, ce qu’il a appelé la Maison Blanche dans le quartier Météo à Binza, malheureusement inachevée. Mais son règne a été aussi marqué par sa voiture BMW lui achetée par la Bralima, sous contrat. La première du genre à l’époque, avec pompe à injection. D’où la fameuse danse ‘’Pomper Kinjection’’ de la fin des années 80. Cette voiture est restée pendant longtemps comme une pièce de musée dans la cour de la Bralima pour rappeler les vieilles gloires.

PIÈCES DE MUSEE
Malheureusement, faute de les conserver, ces merveilles sont entrain de moisir et de disparaitre. Je cherche à m’endetter pour les racheter et constituer une collection pour les générations futures.

Une chronique du Professeur VOTO

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *