PUB
PUB

La Cime appelle au calme

La Commission d’Intégrité et de Médiation Électorale, Cime a fait une déclaration ce vendredi 11 Janvier pour appeler les politiques et la population aux calmes afin de fortifier les efforts de démocratisation et de paix acquis par les urnes.

Le révérend Elebe de l’église Kimbanguiste a fait la lecture au nom des membres. Voici la teneur de la déclaration::

Les Chefs des Confessions religieuses saluent la maturité du Peuple Congolais et le climat de paix qui a suivi la publication des résultats provisoires des élections présidentielle et provinciales.

  1. Les Chefs des Confessions religieuses membres de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorales (CIME) ont suivi avec intérêt la publication, le jeudi 10 janvier 2019, par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), des résultats provisoires des élections présidentielle nationale et  provinciale ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses saluent la maturité du Peuple Congolais et le climat de paix qui a suivi la publication des résultats provisoires des élections présidentielle et provinciales. Ils  notent avec satisfaction que l’alternance démocratique qui va, pour la première fois dans notre pays, permettre une passation pacifique du pouvoir entre un Président sortant et un Président élu, s’est déroulée dans la paix comme souhaité par l’ensemble du peuple congolais ;
  • En attendant la confirmation par les Cours et Tribunaux, les Chefs des Confessions religieuses félicitent  les heureux élus et apprécient les efforts déployés par  la CENI pour le travail abattu pour la tenue effective des élections et la publication des résultats provisoires avec célérité ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses félicitent les candidats perdant pour leur maturité et leur sens de retenue. Ils invitent tous ceux qui, pour une raison ou pour une autre, s’estiment lésés dans leurs droits, de se référer aux Cours et Tribunaux pour leurs recours en contestation des résultats ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses exhortent le gouvernement de la République à rétablir l’internet pour rendre la fluidité à la communication entre les citoyens ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses déplorent les violences post-électorales signalées par-ci, par-là ayant causé mort d’hommes et invitent les acteurs politiques et sociaux ainsi que les médias  de s’abstenir des appels à la violence en vue de préserver la paix dans notre pays ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses rappellent à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’en vertu des dispositions légales en vigueur dans notre pays, seule la CENI est habilitée à publier les résultats provisoires et la Cour Constitutionnelle et les Tribunaux Administratifs d’appel les résultats définitifs des élections en RDC ;
  • Les Chefs des Confessions religieuses exhortent le peuple de Dieu à demeurer dans la prière pour la paix, l’unité et la cohésion nationales. Ils soulignent que l’alternance politique tant souhaitée ne doit pas être une occasion pour la déstabilisation, mais une opportunité pour un nouveau départ prometteur de développement de notre pays.

Fait à Kinshasa, le 11 Janvier 2019

Les Chefs des Confessions religieuses, 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *