PUB
PUB

Santé: 1% des infectés de l’Hépatite B porte aussi le VIH

Environ 1% des personnes infectées par le virus de l’Hépatite B (VHB) soit 2,7 millions de personnes sont également porteuses du VIH, inversement à la prévalence mondiale de l’infection à VHB chez les sujets infectés par le VIH qui est de 7,4%, indique l’Organisation Mondiale de la Santé.

Depuis 2015, l’OMS recommande de traiter toutes les personnes pour lesquelles le diagnostic de l’infection à VIH a été posé quelque soit le stade de la maladie. Le tenofovir inclus dans les associations thérapeutiques recommandées en première intention contre le VIH est actif contre le virus de l’Hépatite B. 

Il n’est pas possible de distinguer l’hépatite B des hépatites provoquées par d’autres agents viraux sur le plan clinique, aussi est-il indispensable de confirmer le diagnostic en laboratoire. Plusieurs tests sanguins sont disponibles pour diagnostiquer et surveiller les personnes atteintes d’une hépatite B. Ils peuvent aussi servir à différencier les infections aiguës des infections chroniques. le diagnostic en laboratoire de l’infection par le VHB repose sur la détection de l’antigène de surface HBs de l’Hépatite B.

Traitement de l’Hépatite B?

il n’existe pas de traitement spécifique contre l’Hépatite B aiguë. Les soins visent à préserver le confort du malade et l’équilibre nutritionnel, avec notamment une substitution liquidienne en cas de vomissement et de diarrhée.  l’Hépatite B chronique peut être traitée par des médicaments, et notamment par des agents antiviraux oraux. Un tel traitement peut ralentir la progression de la cirrhose, réduire l’incidence des cancers du foie et améliorer la survie à long terme.

Pour beaucoup, le diagnostic n’est posé que quand ils sont déjà à un stade avancé de l’atteinte hépatique. Parmi les complications des infections à VHB sur le long terme, la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire sont responsables d’une charge de morbidité importante. Dans les pays à faible revenu, la plupart des personnes atteintes d’un cancer du foie décèdent dans les mois suivant le diagnostic. Dans les pays à revenu élevé, la chirurgie et la chimiothérapie peuvent prolonger la vie des patients sur quelques années.

sakola.info

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *