PUB
PUB

Échec de la ville Morte de Lamuka : les Kinois divisés par les raisons ?

Les Habitants de la ville province de Kinshasa ont vaqué librement à leurs activités en dépit de l’appelle lancée à la veille par la coalition Lamuka à une journée « ville morte » ce vendredi 28 décembre sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, en solidarité aux populations de Beni, Butembo et Yumbi exclus de l’élection présidentielle de ce dimanche 30 décembre.

Si la majorité de kinois a vaqué à ses occupations comme à l’accoutumer, les raisons à la base de cet échec cependant les divisent.

Pour certains, cet échec se justifie par la situation socio-économique et les festivités des fêtes de fin d’année qui ne pas propice à un appel à une ville morte.

 » Nous vivons aux taux du jour comment est-ce que la coalition Lamuka peut demander à la population d’observer une ville morte pendant que nous nous approchons des festivités, nous devons travailler comme d’habitude pour satisfaire au besoin de nos familles. Personnellement, je qualifie cette journée ville morte d’une distraction pure et simple » déclare un kinois.

D’autres par contre, pensent que le plus important en ce moment si c’est les élections du dimanche 30 décembre.

 » Pour moi, la ville morte est une mauvaise chose parce que actuellement le peuple Congolais n’a pas besoin d’une ville morte mais plutôt des élections le 30 décembre » a ajoute un autre. »

Rappelons que c’est lors d’une conférence de presse tenue le jeudi 27 décembre que la coalition Lamuka avait décrété une ville morte ce vendredi pour être en communion avec les habitants de Béni, Butembo et Yumbi qui sont exclus des élections du 30 décembre.

Daniel Aloterembi

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *