Lydia NZIGIRE ,un livre, une réalité et une Orientation

Après avoir passé des moments horribles dans l’Université de Kinshasa (Unikin) où elle a obtenu son diplôme de licence en science de l’information et de la communication , madame Lydia NZIGIRE a dévoilé dans son livre intitulé « Bienvenue dans le monde académique », certaines situations incultes qui se produisent dans les universités ou Instituts supérieurs de la RD-congo particuliement ceux de Kinshasa.

Lydia NZIGIRE, écrivaine

Cette écrivaine âgé de 32 ans déclare que dans les cours des certains professeurs de l’Unikin ,vous devez coûte que coûte passé à l’acte sexuel ou carrément corrompre pour réussir.

« J’étais quotidiennement devant ces pièges dangereux ,mais je ne tombais pas parce que je savais bien mon objectif ,et puis mon Dieu étais toujours a mes côtés. Le monde académique n’est pas facile. Il y a des réalités qui peuvent consumé ta vie » a déclaré Lydia NZIGIRE.

 

S’agissant son livre intitulé « Bienvenue dans le monde académique », il faut noter que c’est un ouvrage dans lequel on montre la manière où la réussite est soit disant conditionnée aux universités de Kinshasa. Il montre aussi aux finalistes des humanités comment effectuer le choix d’une université ou d’un institut supérieur et de la faculté; Car nombreux des étudiants sont au théâtre de cette fameuse situation de manque des points aux universités.

 

« Ma cible principale , ce sont les élèves de la sixième des humanités et ceux de première graduat. Ces derniers sont ma cible majeure par rapport aux antivaleurs. Étant donné qu’ils ne savent pas absolument rien dans le milieu académique . Ils ne savent pas à quoi s’attendre ; d’emblée ils sont généralement emballé par toutes sortes des informations. Raison pour laquelle j’anime des conférences dans des écoles , question de préparer les élèves a bien affronter le milieu académique. a expliqué l’écrivaine Lydia.

Signalons que « Bienvenue dans le monde académique  » est le premier livre littérature de madame Lydia NZIGIRE, native de Walungu dans la province du sud-Kivu. Elle est aussi coordinatrice de l’ ONG « lama » qui signifie tout simplement  » la lutte contre les antivaleurs dans le milieu académique.

Patrick Bokete

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *