Le Top 5 Des erreurs commises par Trésor Mputu dans sa carrière

Né le 10 décembre 1985 à Kinshasa, Trésor Mputu est un footballeur Congolais qui a commencé sa carrière professionnelle en 2003 avec le TP MAZEMBE et ce, après un parcours junior passé au sein de JAC trésor et Kamusé Fc.

Trésor Mputu Mabi, international congolais (RDC) et joueur du Tout-Puissant Mazembe. Ph. GettyImages
Trésor Mputu Mabi, international congolais (RDC) et joueur du Tout-Puissant Mazembe

 

Ce joueur natif de la commune de Ndjili est un joueur hors pair. Son style de jeu, sa technicité, et son intelligence font de lui l’un des meilleurs joueurs congolais des dix dernières années si pas le meilleur. Mais Trésor Mputu c’est aussi un joueur qui a des attitudes extra-sportives qui surprennent tant sur terrain qu’en dehors. Dans cet article, la rédaction de Sakola.info revient sur les cinq erreurs graves commises par l’international Congolais au cours de sa carrière

1. Les Carton Rouge de la Can 2006

Retenu par l’entraîneur Claude le Roy dans le groupe des Nsimba de la RDC qui étaient qualifiés à la coupe d’Afrique des nations Égypte 2006, Trésor Mputu disputait sa première Can aux côtés des grands comme Shabani Nonda, Trésor Lualua, Pascal kalemba et autres. Trésor va mettre tout le monde d’accord lors de son tout premier match où il va inscrire le premier but de la RDC face au Togo d’Emmanuel Adebayor.
Mais à la deuxième sortie de la phase des poules face à l’Angola, le prodige Congolais commettra une bourde en donnant un coup de patte au défenseur angolais KALI qui n’avait fait que couvrir le ballon et l’accompagner jusqu’à la sortie de but. Ce geste antisportif coûtera au congolais un carton rouge synonyme d’une expulsion.

2. Le Refus de jouer en Europe

Plus d’un joueur africain, particulièrement congolais rêvent de jouer en Europe au regard de l’ampleur qu’a le football européen en Afrique et des moyens qui y sont mis. Certes, c’est un problème de choix personnel, mais il est difficile de comprendre Comment un joueur si talentueux comme lui n’a pas pu saisir cette chance car à l’époque en 2006, alors qu’il était en pleine forme, plusieurs clubs lui faisaient des yeux doux à l’instar de l’Olympique de Marseille, le Standard de Liège, Lille et les Gunners d’Arsenal.

 

3. Il tabasse l’arbitre au Rwanda

 

Invité avec le TP MAZEMBE au Rwanda au tournoi des clubs dénommé « kagame Cup 2010 », Trésor Mputu a au cours d’un match sans enjeu, agressé l’arbitre du match. La FIFA prend les choses en mains et suspend de deux ans Guy Lusadisu l’actuel capitaine de vclub et Trésor. C’est l’une des erreurs de Mputu qu’il regrettera le plus, car c’est au cours de cette année que le TP MAZEMBE était sacrée champions d’Afrique de suite et avait par la même occasion disputé la finale de la coupe du monde des clubs face à l’Inter de Milan.

4. Il quitte Mazembe pour Kabuscorp

C’était comme une surprise. En 2014, Trésor Mputu se décide de quitter les corbeaux lushois pour signer dans l’équipe de Kabuscorp en Angola. Cette équipe avait proposé à Trésor selon certaines sources, un traitement salarial bien au-dessus de celui du MAZEMBE. Si son salaire en Angola n’a pas du tout filtré, mais la prime perçue pour la signature de son contrat d’une année a été révélée par le joueur lui-même lors d’une conférence de presse animée début 2015 en reconnaissant n’avoir reçu de Kabu que trois cents mille dollars américains dès son arrivée. Des chiffres qui révèlent que MPUTU a privilégié l’argent au détriment de la carrière. Un mauvais choix qu’il n’oubliera guère. Au pays de Dos Santos, il ne sera pas rémunéré correctement, il sera ensuite obligé de quitter ce club sans terminer le contrat. Les angolais saisissent la FIFA et le milieu du terrain congolais sera éloigné de terrain pendant deux ans en attendant le dénouement de son dossier.

5. En 2015, il veut mettre fin à sa carrière internationale

« Pour le moment, je me consacre entièrement au club, nous jouons la ligue des champions et je vais donner le maximum pour revenir à mon meilleur niveau, amener mon équipe le plus loin possible dans la compétition. Je mets donc une parenthèse à l’équipe nationale. La priorité c’est Kabuscorp » tel un extrait de l’interview qu’il a accordé à nos confrères de Top Congo fm le 19 Février 2015 quelques jours seulement après la CAN équato-guinéenne. Des propos ambigus que beaucoup de sportifs n’avaient pas apprécié et croient que le joueur de trente ans n’avait pas correctement dit ce qu’il pensait.

 

Jenovic MBOWA

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *