RDH 2016: Vers un développement pour tous

Le Rapport sur le Développement Humain 2016 (RDH-2016) sur le thème « Développement humain pour tous », vient d’être officiellement lancé ce jeudi 08 juin 2017 au Pullman Hôtel par Son Excellence Monsieur le Ministre d’État, Ministre du Plan, Modeste Bahati Lukwebo et le Représentant Résident du Programmes des Nations-Unies pour le Développement, PNUD, le Docteur Mamadou DIALLO.

Lancement officiel du rapport RDH 2016
Lancement officiel du rapport RDH 2016

Le représentant résident du Pnud, le docteur Mamadou Diallo a déclaré: « Je voudrais partager avec vous le message clé suivant : L’adoption des ODD en septembre 2015 et l’Accord de Paris sur le climat traduisent cette prise de conscience grandissante de la place des peuples dans la marche du monde et la construction d’un avenir meilleur pour toutes et pour tous.

Dans cette perspective il est urgent que nous puissions œuvrer ensemble à :

  • Atteindre les laissés pour compte par le biais des politiques universelles ;
  •   Prendre des mesures favorables aux groupes ayant des besoins particuliers ;
  •   Veiller à la résilience de la croissance et du développement humain ;
  •   Autonomiser les laissés pour compte, notamment les femmes, les jeunes, les populations autochtones, les minorités ethniques, les migrants, les réfugiés… »
Bahati Lukwebo, ministre d’État, ministre du plan
Bahati Lukwebo, ministre d’État-ministre du plan

Le Ministre d’Etat, Ministre du Plan Modeste Bahati Lukwebo affirme que
« L’objectif de développement humain pour tous est un objectif à notre portée. Il suffit seulement d’y croire et d’y mettre de la volonté politique ». De plus, il souligne que « L’atteinte de l’objectif de développement humain pour tous exige un engagement ferme de la communauté internationale à soutenir et à accompagner les pays en développement dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). »

Pour le Représentant Résident du PNUD, « Veiller à ce que les progrès du développement soient largement partagés n’est pas seulement la meilleure chose à faire, mais l’essentiel pour développer et maintenir les fondations des sociétés pacifiques, justes et inclusives envisagées dans le nouvel agenda 2030 de développement international, connu sous le sigle ODD : Objectifs de développement durable ».

Dr Mamadou Diallo, représentant résidant PNUD
Dr Mamadou Diallo, représentant résidant PNUD

Et il ajoute qu’au niveau mondial, le Rapport sur le Développement Humain 2016 annonce des avancées considérables dans les domaines de l’éducation, de la santé et des niveaux matériels de vie. Toutefois près d’un tiers de la population mondiale continue de vivre dans un contexte de développement humain faible. 1% des personnes les plus riches du monde détiennent 46% de la richesse mondiale… Trop de citoyens sont toujours désavantagés, marginalisés ou exclus du développement.

Le Rapport 2016 est le 25ème de la série. Il s’interroge sur les moyens de garantir le développement humain pour toutes et tous et cherche à savoir qui sont les laissés-pour-compte et pourquoi ils l’ont été. Le rapport relève que d’impressionnant progrès ont été réalisés dans le monde dans le domaine de développement humain au cours du dernier quart de siècle. Mais ces progrès n’ont pas impacté tout le monde de la même façon. De nombreuses personnes, dans les pays développés comme dans les pays en développement, continuent de souffrir de multiples privations, en particulier les minorités ethniques, les populations autochtones, les femmes, les handicapés, les vulnérables, les migrants, les réfugiés et les chômeurs.

Le lancement officiel en RDC de cet outil de planification a été fait en présence de parlementaires, de ministres, d’ambassadeurs, de partenaires techniques et financiers, de délégués du secteur privé et de la société civile ainsi que de chercheurs et d’étudiants.

sakola.info

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *